burberry/tisci

N°33 FW19
Mathieu Buard & Céline Mallet

La florissante maison anglaise Burberry, qui a entretemps laissé le « s » au vestiaire et la calèche au square, trace une autoroute vers l’avant, avec une accélération perceptible et une appropriation du nouveau. La marque apparaît gravée comme l’éternité de la famille royale : inaltérable, imputrescible, et se saisissant cependant des nouveaux médias, des systèmes et des langages éditoriaux, avec plus ou moins de virtuosité.

not that kind of girl

N°19 Spring 15
Mathieu Buard & Céline Mallet

On les remarque comme des ovnis dans le tunnel pub à l’entrée des magazines, sans produits, déroutants, à l’image d’un nom énigmatique. Retour sur les campagnes de Comme des Garçons et décryptage argumenté.

valentino/piccioli

N°34 SS20
Mathieu Buard & Céline Mallet

Depuis 2016, Pierpaolo Piccioli a pris la tête de la Maison, laissant Maria Grazia Chiuri filer chez Dior, la sœur jumelle française. La figure de la Bella Donna – première dame chic, rouge et régnante – sonnait le *la* esthétique de Valentino. Mais, depuis, quoi de neuf ?

balmain/rousteing

N°32 SS19
Mathieu Buard & Céline Mallet

Depuis près d’une décennie, la maison Balmain, aujourd’hui possédée par le Qatar, développe une communication tentaculaire combinant « empowerment » et « soft power » redoutablement efficace. Son leader charismatique, Olivier Rousteing, a élu pour dernière muse le 5e élément Milla Jovovich, amazone puissante. L’occasion d’un passage en revue des formats de communication Balmain, version Rousteing.

polyvintage

N°35 SS21
Mathieu Buard & Céline Mallet

Réédition, recycling, upcycling, repumping, circularité, création, recréation, régénération, vintage, seconde main et consorts. Le temps et la matière sont entrelacés, pris dans une relation riche de postures inventées ou réinventées...